Ce numéro consacré aux photographies de Fabrice Audier m’a demandé une nouvelle façon de mettre en page pour la Camosine. Il fallait sortir de leurs habituelles « deux colonnes » pour mettre en valeur les photographies. J’ai donc plutôt travaillé en planche sans trop tenir compte du centre de la page. Dans mon premier jet, j’avais même mis des images au centre de chaque planche et j’avais réalisé des zooms sur certaines images. Mais le photographe a refusé qu’on coupe ses photos et je suis revenue à une chose un peu plus classique sans perdre le dynamisme que je voulais mettre dans cette publication.
Back to Top